Revue Xxi

  • REVUE XXI N.53 ; hiver 2021 Nouv.

    Est-ce la peur qui nous guide ? L'instinct de survie ? Ou le besoin de croire encore en l'humain ? Ce numéro de XXI est un horizon, un humble hommage à ces inconnus qui fabriquent, ça et là, un futur plus juste. Dans le grand théâtre de l'absurde que nous traversons, nous avons envie d'écouter des voix optimistes, courageuses. « Les mots ont le pouvoir d'illuminer la noirceur », disait le dramaturge Samuel Beckett.

    À Marseille, le soin se réinvente au coeur d'une cité. En Amazonie, des « gardiens de la forêt » cessent d'attendre le réveil des grandes puissances et défendent les arbres par les armes. En Angleterre, un avocat prouve qu'enfants de victime et de bourreau peuvent faire la paix. Au Sénégal, une famille interpelle les anciens colons et confronte à ses promesses le chef de l'État français.
    Ils sont soudés ; ils sont nombreux. Ils donnent envie d'y croire. À Beyrouth, une librairie se mobilise dans les décombres de l'explosion qui a fait plus de 200 morts et 300 000 sans-abri l'été dernier. À l'intérieur, on lit, on boit, on déblaie et on reconstruit. Debout. Debout, comme nos libraires, ici en France. Jouissons du pouvoir de lire encore, de lire ensemble.

    Léna Mauger et Marion Quillard

    Ajouter au panier
    En stock
  • « Des pages d'actualités, un portfolio, un long entretien, un documentaire commenté et illustré, des enquêtes...

    Celui que l'on ne voulait pas entendre PAR DOMINIQUE PERRIN.
    Il avait tout pour se faire détester : un costume, un anglais fluide, un titre du FMI, une enfant hors mariage. En pleine crise, la Grèce en a fait son ennemi public n°1. Andreas Georgiou a révélé les vrais chiffres de la dette publique. Il paie le prix de sa « trahison ».

    Le business de l'exil PAR JÉRÔME TUBIANA.

    Il a quitté le Soudan à pied, vit aujourd'hui à La Chapelle, quartier pauvre de Paris.

    À chaque étape de sa migration, l'Union européenne a payé pour l'arrêter. Pour ne pas accueillir un étranger de plus, ses dirigeants ont armé des milices, financé des trafiquants, encouragé le naufrage de bateaux en Méditerranée. Et enrichi des multinationales de la sécurité et de l'armement.

    Un homme dans l'arène PAR BASTIAN BERBNER.
    Un jour, une dame appelle Finbarr O'Brien, facteur dans un coin d'Irlande. Elle lui demande s'il accepterait de participer à des assemblées citoyennes, pour écrire la nouvelle constitution du pays.
    Une nouvelle vie commence. »

  • Ils repoussent leurs limites, confrontant leur corps au froid, à la douleur ou à la honte. Loin d'une pratique amateure, courir, grimper, sauter, est un défi, une façon de sublimer le quotidien. Trois histoires de sports d'aujourd'hui.

  • Symbole de sa mégalomanie, Saddam Hussein a commandé un Coran écrit avec son propre sang. Durant deux ans, un calligraphe a recopié dans le plus grand secret chaque sourate avec des litres d'hémoglobine prélevés sur le dictateur.
    Considéré comme sacrilège, le manuscrit n'a jamais été rendu public. Emmanuel Carrère et Lucas Menget sont partis à la recherche de la relique qui dérange le pouvoir irakien.
    Ce numéro d'été vous emmenera également en Somalie, au Mali, à Marseille et dans les hôpitaux psychiatriques français.

  • REVUE XXI N.40

    Revue Xxi

    - Le village des damnés. Par Olivier Brunhes.
    - Les grenouilles de Notre-Dame-des Landes. Par Jean Rolin.
    Autres récits :
    - Cent ans de vicissitudes. Par Emilienne Malfato.
    Deux pays, le Venezuela et la Colombie, deux destins croisés, entre paix et guerre, et une même famille ballotée par l'Histoire.
    - La justice à l'heure du djihad. Par Véronique Broquart.
    - Aux origines de l'Homme. Par Sylvie Caster.
    Entretien : Zoia Svetova, la vie d'une opposante sous Poutine. Recueillis par Léna Mauger.
    Récit graphique : la méga-prison de Bruxelles.

  • DOSSIER LE MYSTERE TURC.
    Les petits soldats d'Erdo an Ils sont les remparts du nouveau Père des Turcs . Par Emmanuel Carrère La dernière « Rose » d'Anatolie Menacée par ses voisins, soeur Myriam vit cloitrée dans sa forteresse. Par Thierry Oberlé La marieuse d'Antioche Ses clients sont célibataires, veufs ou polygames. Par Sevin Rey-Sahin   EGALEMENT AU SOMMAIRE Reportage photo  : Le grand orchestre A Pau, une association fait découvrir aux enfants des cites la musique symphonique. Par David Le Deodic Le bateau sans nom En cette nuit du 18 avril 2015, une bétaillère de la mer fait naufrage. Par Léna Mauger et Annalisa Camilli Singapour, l'amour sur commande Dans la cite-Etat, les pauvres sont encourages à avorter et les riches a procréer. Par Agnès Noël Mourir à l'ombre Quand la prison devient hospice. Par Mathieu Palain Documentaire «  Raisins amers  » Un faussaire en vins escroque Hollywood. Par Jerry Rothwell et Reuben Atlas Enquête sur l'homme qui se voulait le roi de l'Amazonie Luiz Bang s'est bâti un empire a la force de sa gâchette. Par Jean-Mathieu Albertini Entretien Martin Winckler Médecin, il dénonce le manque d'empathie de ses confrères français. Propos recueillis par Marion Quillard Récit graphique  : La possibilité d'une île Jouer à Robinson avec son fils sur un rocher au large de Madagascar. Par Didier Tronchet Vécu  : Le secret de l'urinoir Il a perce le secret de la plus célèbre oeuvre de Marcel Duchamp. Par Gaspard Delanoë  

  • Au sommaire du dossier : Fyodor Berezin, un écrivain russe de science-fiction, devenu militaire par hasard, livre une guerre à l'Ukraine qu'il ne cautionne pas.
    Nizar ali Badr est un artiste syrien réputé.
    Il vit à Lattaquié, en paix malgré la guerre à ses portes, où la vie est surréelle. Pour exporter ses oeuvres, il trafique. Pour survivre, il se tait.
    Et les familles des 3 260 victimes et des dizaines de milliers de blessés en Irlande qui cherchent désespérément une conclusion. « Le passé ne meurt jamais, il n'est même pas passé » disait Faulkner.
    Également une BD d'Hippolyte, le portrait d'un doorman d'un immeuble vide de la 5e avenue, et le portrait de français qui partent vivre en Algérie, pays de leurs parents.

  • INTERVIEW EXCLUSIVE DE BERNIE SANDERS Dossier : Les Nouveaux combattants Ils affrontent des Etats, des grands groupes industriels, des institutions, des monstres froids. Ils ne mobilisent aucun parti politique, aucun syndicat, aucune armée.
    Ouvriers, retraités, lanceurs d'alerte, pêcheurs ou agriculteurs, ce sont des francs-tireurs. Inventeurs de nouvelles formes de lutte, ils ne combattent pas pour des lendemains qui chantent mais pour agir, ici et maintenant.
    - Les maîtres des vents. Par Adrien Absolu.
    L'île de Sein réclame son indépendance énergétique.
    - La bataille de Dunkerque. Par Hélène Desplanques. Récit d'un très long combat :
    Le procès de l'amiante.

  • « XXI FÊTE SES 10 ANS.

    Dix ans de journalisme, dix ans d'histoires.

    Reportages, entretiens, enquêtes, portraits...

    XXI-10 ans est un livre événement, une anthologie des meilleurs récits publiés dans la revue. Un écrin pour la « narrative non fiction » à la française : des histoires qui se dévorent comme des romans, des nouvelles où tout est vrai. XXI-10 ans, c'est le roman d'une époque.

    UNE REVUE PIONNIÈRE Au lancement, en 2008, XXI est un OVNI. La revue ne ressemble à rien de connu. Elle réhabilite le grand reportage et le temps long, l'enquête fouillée et le récit de terrain. 0 % de pub, 100 % d'indépendance. Le meilleur du journalisme entre alors en librairie. Et ça marche : depuis, 50 000 lecteurs sont au rendez-vous chaque trimestre. XXI s'est imposée comme le journal du xxie siècle, celui qui fait appel à nos sens pour raconter et comprendre le monde. « Aller voir » n'a jamais été aussi pertinent, aussi risqué, aussi rare qu'aujourd'hui.

    UN RECUEIL ÉVÉNEMENT XXI-10 ans réunit les meilleurs textes publiés dans la revue. On y retrouve des reportages au bout du monde, et au coin de la rue ; des destins improbables ; des expériences intimes ; des enquêtes étonnantes, parfois détonantes. Des histoires intemporelles qui marquent notre temps, racontent aujourd'hui et façonnent demain.

    DE GRANDES SIGNATURES La revue est une maison ouverte aux quatre vents, un vivier d'auteurs - Emmanuel Carrère, Sorj Chalandon, Marie Darrieusecq, Jean-Pierre Perrin, Judith Perrignon, Sylvain Tesson, Marie Desplechin... La revue ouvre aussi ses portes à des inconnus, parfois très jeunes, dont elle accompagne le talent : Sophie Bouillon, prix Albert Londres à 25 ans ; Florentin Cassonnet, prix Bayeux à 24 ans.

    UN CADEAU EXCEPTIONNEL XXI-10 ans est un objet à part, vivant et coloré, qui reprend les codes graphiques de la revue tout en les bousculant. Les meilleurs illustrateurs ont contribué à ce numéro anniversaire. C'est un livre qu'on aime avoir, mais aussi offrir, prêter, emprunter à un proche, pour ne jamais le rendre. Avec, toujours, l'envie d'un journalisme différent, pour écrire le monde de demain. »

  • Le pouvoir est chose étrange. Omniprésent dans le quotidien de millions d'hommes et de femmes, il reste insaisissable dans sa nature. Comme au théâtre, il s'exerce sur une scène. Et comme un spectacle il n'a de matérialité que par son public. Qui y croit ou pas. qui applaudit ou siffle. Le pouvoir est un couple, forcément. D'un côté l'incarnation, de l'autre l'accord tacite. Ces vingt dernières années, tout a changé, tout est en train de changer. On le voit avec l'émergence de nouvelles figures qui réinterprètent l'idée du "bien commun", réintroduisent la notion de communauté vivante, entendent redonner valeur à un principe avancé sur le mode de la bouffonnerie par le dinosaure Mobutu : "Servir et non pas se servir".
    />

  • Une plongée en France avec Emmanuel Carrère qui part raconter Calais, ville où se croise le monde entier : les hommes d'affaire dans le train pour la City, les touristes en partance, les containers et le commerce maritime, les migrants syriens, afghans, érythréens, soudanais.
    Et les habitants de Calais qui voient cela au quotidien, et qui sont un peu perdus. Qui ne le serait pas ?
    Une enquête sur ces discrets missionnaires de Centrafrique, qui tiennent le pays à bras le corps.
    Un récit graphique de Gani Jakupi, Miami sur Cuba .

  • - Le mensonge d'état par Armelle Mabon et Pat Perna : Le 1er décembre 1944 à Thiaroye, dans la banlieue de Dakar, l'armée française ouvre le feu sur des centaines de tirailleurs «sénégalais» ex-prisonniers de guerre.
    - Biafra, Histoire d'une manipulation par Yves Barré - Rwanda, j'accuse par Patrick Saint Exupéry - Enquête sur... Rifaat el-Assad par Jean-Pierre Perrin : L'oncle de Baachar qui fait trembler le pouvoir syrien - Entretien avec...Joseph-Antoine Bell par Mathieu Palain Et aussi :
    - Inde, la fabrique des scientifiques par Alexia Eychenne - Les feux mystérieux du Fouta-Djalon par Solène Chalvron - Récit graphique : Au nom du boeuf par Jorge Maillet

  • Un ar ticle événement d'Emmanuel Carrère sur le mystère du psychiatre américain Luke Rhinehart qui a joué toute sa vie aux dés - ses actions, ses sentiments, ses émotions, ses décisions -, abandonnant ainsi toute initiative pour s'en remettre à la seule loi du hasard. Mais aus si une grande enquête de Sylvain Cypel sur le « gêne juif » de Jérusalem à Washington et le récit de Doan Bui (prix Alber t-Londres), partie à la recherche de ses origines au Vietnam. La BD reportage, signée Hippoly te racontera les combats de coqs à la Réunion.

  • XXI Nº23 DOSSIER : Comme un romain. « La volonté des marcheurs ». Par Patrick de Saint-Exupéry. Treize Anglais sur le chemin de Damas. Par Florentin Cassonnet. Au nom des siens. Par Rémi Lainé & Elisabeth Fleury. L'homme qui fait trembler le FBI. Par Fabienne Lips-Dumas. PORTFOLIO : Les enfants de Kerouac Par Mike Brodie. RECITS : Le rêveur de Fukushima. Par Laure Noualhat & Willy Le Devin. Sous le ciel bleu de la cité idéale. Par Sophie Bouillon. LAapetite « chipette ». Par Sylvie Caster. Le jardin des captives. Par Maryam Ebrahimi & Nima Sarvestani. Les fantômes de la place rouge - Enquête sur le bannide Moscou. Par Judith Perrignon. ENTRETIEN : Norman Manea, écrivain. Par Olivier Guez. RECIT GRAPHIQUE : L'évadé de la secte. Par Renaud de Heyn. VECU : « Les invisibles et les caporaux ». Par Angelo Mastrandrea.

empty