• La pensée écologique Nouv.

    La pensée écologique

    Timothy Morton

    • Zulma
    • 2 Septembre 2021

    Le réchauffement climatique a déclenché la sixième extinction de masse. Mais nous manquons d'outils pour penser cette ère de l'Anthropocène.
    Avec intelligence et humour, Timothy Morton nous libère des discours bienpensants, tous ces petits pas pour un monde plus « vert » qui servent trop souvent à soulager les consciences et verdir les programmes électoraux.
    Avec La Pensée écologique, nous apprenons à penser différemment : nous affranchir du concept de Nature, penser grand (global plutôt que local), prendre conscience de l'étrange étrangeté du monde et des liens de tout avec tout.
    Même l'art contemporain ou le cinéma de science-fiction se révèlent de véritables sources d'inspiration !
    De Charles Darwin à Blade Runner, de William Wordsworth à Björk, de Percy Shelley à Emmanuel Levinas, Timothy Morton nous offre un texte radical, à la fois très accessible et totalement nouveau dans le champ de la philosophie contemporaine.

    1 autre édition :

  • être écologique Nouv.

    être écologique

    Timothy Morton

    • Zulma
    • 2 Septembre 2021

    Le discours sur l'écologie est devenu un immense dépotoir d'informations vraies et fausses, contradictoires, hypocrites, ou juste culpabilisantes. Timothy Morton propose d'appuyer sur pause, sans déni : la catastrophe a déjà eu lieu.
    Inutile donc de se nourrir de factoïdes, de faits qui ont l'air vrai et qui nous empêchent de penser et d'agir vraiment. Nous sommes comme les victimes d'un syndrome post-traumatique, qui tentent de se réfugier dans la zone de confort de l'avant-catastrophe.
    Il n'est jamais trop tard pour vivre, mais il est trop tard pour anticiper. Certains modes d'être écologique sont désormais inappropriés : le style « ultra » des lanceurs d'anathèmes ; le style « authentique » des amateurs de nature writing ;
    Ou encore le style « efficace », qui nous enferme dans les formatages de la pétroculture.
    Après La Pensée écologique qui nous donnait les outils pour penser l'Anthropocène - en insistant sur l'étrange étrangeté du monde et les liens de tout avec tout -, Timothy Morton ouvre la voie à une nouvelle éthique écologique.
    Vous pensiez être déjà écologiques ? Nous le sommes tous, dit Timothy Morton.
    La question, c'est comment.
    Dans ce nouvel opus performatif et indispensable, Timothy Morton mêle avec brio philosophie et pop culture - Kant, Heidegger, les Talking Heads, Freud...
    Ou maître Yoda -, et confirme toutes les intuitions novatrices qui ont fait le succès de La Pensée écologique.

  • Legacy Nouv.

  • Animal Nouv.

  • Le monde sans fin, miracle energetique et derive climatique Nouv.

    La rencontre entre un auteur majeur de la bande dessinée et d'un éminent spécialiste des questions énergétiques et de l'impact sur le climat a abouti à ce projet, comme une évidence, une nécessité de témoigner sur des sujets qui nous concernent tous. Intelligent, limpide, non dénué d'humour, cet ouvrage explique sous forme de chapitres les changements profonds que notre planète vit actuellement et quelles conséquences, déjà observées, ces changements parfois radicaux signifient. Jean-Marc Jancovici étaye sa vision remarquablement argumentée en plaçant la question de l'énergie et du changement climatique au coeur de sa réflexion tout en évoquant les enjeux économiques (la course à la croissance à tout prix est-elle un leurre ?), écologiques et sociétaux. Ce témoignage éclairé s'avère précieux, passionnant et invite à la réflexion sur des sujets parfois clivants, notamment celui de la transition énergétique. Christophe Blain, se place dans le rôle du candide, à la façon de son livre "En cuisine avec Alain Passard" et de "Quai d'Orsay" signé avec l'expertise d'un co-auteur : un pavé de 120 pages indispensable pour mieux comprendre notre monde, tout simplement !

  • KAIZEN ; numéro special : océans Nouv.

    Premiers producteurs d'oxygène, les océans recouvrent 71% de la surface du globe. Puits de carbone, ils captent également près d'un quart des émissions de gaz à effet de serre de la planète et limitent ainsi le réchauffement climatique. Pourtant, l'alerte bleue est générale. Étouffés par la pollution, la surpêche, l'extraction d'hydrocarbures, nos océans se réchauffent, s'acidifient, entraînant le déclin d'une biodiversité aquatique exceptionnelle. Repenser notre rapport aux océans est donc vital, car sauver les océans, c'est nous sauver nous-mêmes.

  • Anais s'en va-t'en guerre Nouv.

    1 autre édition :

  • L'année sauvage Nouv.

    L'année sauvage

    Mark Boyle

    • Arenes
    • 3 Juin 2021

    Une année dans les bois : sans technologies, pouvons-nous réapprendre à vivre ?.
    En 2016, fort du succès de son année sans argent, racontée dans son premier livre (devenu culte chez les décroissants), l'écrivain Mark Boyle décide de renoncer à courir derrière le progrès. En gagnant en confort, qu'avons-nous perdu ?
    Durant quatre saisons, il raconte sans fard les difficultés et les joies de la vie dans une maison de bois en pleine nature, où l'homme recommence doucement à se fondre dans le paysage, où les outils les plus simples sont souvent les plus ingénieux.
    L'Année sauvage installe Mark Boyle dans la tradition des écrivains de nature. Il raconte son renoncement aux commodités du téléphone, de la voiture, à posséder une montre, des clefs de maison, un réveil. Alors qu'il oublie le temps industriel, mécanique, il observe que le corps et l'esprit prennent le relai.

  • L'offrande au crépuscule Nouv.

    1 autre édition :

  • Echappee verte Nouv.

  • Le crime est presque parfait ; l'enquête choc sur les pesticides et le SDHI Nouv.

  • Vaincre l'injustice climatique et sociale ; feuilles de combat à l'usage des jeunes générations Nouv.

    Le changement climatique s'est aggravé à tel point que les jeunes générations grandissent en sachant que la Terre ne sera plus habitable dans quelques décennies. Du moins plus pour tous. À cet état de la planète, une partie de la jeunesse répond par l'engagement et la lutte : le mouvement mondial qui vise à freiner le changement climatique est en marche avec, pour credo, un avenir équitable et vivable «pour tous». Naomi Klein brosse son portrait ici et là, nous informe sans relâche sur les réchauffeurs et partage ses outils politiques - parce qu'instaurer une véritable justice climatique et sociale requiert de «tout changer».

  • Les sept ecologies. pour une alternative au catastrophisme Nouv.

  • Inventons notre avenir ! Nouv.

    « L'Accord de Paris a été un moment clé pour l'humanité. Dans cet ouvrage d'actualité, deux des principaux initiateurs de cet accord nous expliquent pourquoi et comment respecter cette promesse. Espérons qu'il sera lu de tous et fera agir chacun dans ce sens. »Jane Goodall,anthropologue et messagère de la paix des Nations Unies

  • Et le monde devint silencieux ; comment l'agrochimie a détruit les insectes Nouv.

    Depuis près de trente ans, où sont passés les myriades d'insectes qui, sur la route des vacances, venaient s'écraser sur les pare-brise des voitures ? Au début des années 2000, les géants de l'agrochimie ont installé l'idée que la disparition des insectes serait une énigme, due à de multiples facteurs (destruction des habitats, maladies, espèces invasives, mauvaises pratiques apicoles, changement climatique...).
    Mais des travaux toujours plus nombreux indiquent que la cause dominante de ce désastre est l'usage massif des pesticides néonicotinoïdes. Depuis leur introduction dans les années 1990, les trois quarts de la quantité d'insectes volants ont disparu des campagnes d'Europe occidentale. Ce livre montre comment les firmes agrochimiques ont truqué le débat public par l'instrumentalisation de la science, de la réglementation et de l'expertise. Voici le récit minutieux de l'enchaînement de ces manipulations, les raisons de ce scandale.

    1 autre édition :

  • Les néo-paysans Nouv.

    Alors que le monde agricole se débat dans la crise et que des milliers d'agriculteurs abandonnent chaque année leur métier, des gens venus de la ville, sans ancrage familial dans la paysannerie, choisissent de travailler la terre et s'installent aux quatre coins de la France, en maraîchage, élevage, culture. Succès, échecs, difficultés, bonheurs : peu à peu, ils renouvellent l'activité et apparaissent comme le ferment d'une agriculture en mouvement, écologique et pleine d'espoir.
    Sillonnant le pays pendant un an à la découverte des néo-paysans, Gaspard d'Allens et Lucile Leclair rapportent de leur enquête une série de portraits vifs et denses. Ils analysent ce mouvement souterrain et puissant qui témoigne d'un changement majeur dans le regard que la société du XXIe siècle porte sur la terre et l'activité de production alimentaire.

    Ajouter au panier
    En stock

    1 autre édition :

  • Climat : comment éviter un désastre ? les solutions actuelles, les innovations nécessaires Nouv.

    Objectif zéro carbone : les solutions de Bill Gates.

    Dans ce livre urgent, Bill Gates propose un vaste plan à la fois pragmatique et accessible pour atteindre le zéro carbone à temps et éviter ainsi une catastrophe climatique.
    Bill Gates a passé une décennie à enquêter sur les causes et les effets du changement climatique. Avec l'aide d'experts dans les domaines de la physique, de la chimie, de la biologie, de l'ingénierie, des sciences politiques et de la finance, il s'est concentré sur ce qui doit être fait pour empêcher une catastrophe environnementale. Dans cet essai, il explique non seulement pourquoi nous devons cesser d'émettre des gaz à effet de serre, mais détaille également ce que nous devons faire pour atteindre cet objectif crucial.
    Il expose très clairement les défis auxquels nous sommes confrontés. S'appuyant sur sa compréhension de l'innovation et de ce qui est nécessaire pour introduire de nouvelles idées sur le marché, il décrit les domaines dans lesquels la technologie contribue déjà à réduire les émissions, expose les moyens de rendre la technologie actuelle plus efficace, tout en présentant les technologies de pointe nécessaires et ceux qui travaillent sur ces innovations essentielles. Enfin, il présente un plan concret pour atteindre l'objectif zéro carbone - non seulement les politiques que les gouvernements doivent adopter, mais aussi ce que nous pouvons faire en tant qu'individus pour que notre gouvernement, nos employeurs et nous-même participions à cette entreprise décisive.

    Bill Gates l'affirme sans détour : atteindre le zéro carbone ne sera ni simple ni facile, mais si nous suivons le plan qu'il présente ici, c'est un objectif à notre portée.

  • L'homme-chevreuil; sept ans de vie sauvage Nouv.

    Une aventure homme-animal extraordinaire.
    L'histoire se passe en Normandie, dans la grande forêt domaniale de Louviers. Photographe, conférencier et amoureux de la nature, Geoffroy Delorme n'a pas encore vingt ans quand il rencontre un jeune brocart qui va changer sa vie. Il lui donne envie de s'installer en forêt pour vivre au contact des chevreuils. Cette immersion va durer dix ans.
    Vivre seul en forêt sans tente, ni abri, ni même un sac de couchage ou une couverture, c'est surtout apprendre à survivre. Geoffroy Delorme suit l'exemple des chevreuils. Il adopte leur mode de vie, apprend à manger comme eux, à dormir comme eux. Il acquiert une connaissance unique de cet animal et son mode de vie.
    Vivre en forêt est un apprentissage difficile. Il faut apprendre à se nourrir et apprendre à stocker. Au printemps, Geoffroy Delorme cueille des feuilles : ortie, menthe, origan, lamier, reine des prés, achillée millefeuille, angélique.... Il les fait sécher en évitant les moisissures et les attaques d'insectes. Pour les protéines, il y a les fruits à coques qu'il ramasse à l'automne et stocke comme les écureuils dans un tronc d'arbre ou dans une cavité rocheuse. Enfin, il y a les vitamines qu'il puise abondamment dans les fruits en été, mais dont il prive son corps en hiver.
    L'homme-chevreuil est l'histoire d'une quête ancienne et qui reste fascinante : renouer avec la vie sauvage.

  • Leur folie, nos vies ; la bataille de l'après Nouv.

    Pendant le confinement, depuis sa cuisine, François Ruffin dessine le monde de demain.  On en était où ? Ah oui. On fonçait vers le gouffre, à vitesse accélérée. La calotte glaciaire fondait, les ours polaires se noyaient, le Mont-Blanc reculait, les oiseaux ne se cachaient même plus pour mourir. Et soudain, la planète s'arrête. C'est une crise, avec son cortège de drames. Mais c'est aussi une fenêtre. L'occasion d'une bifurcation. La mondialisation, le tout-marché, c'était « une folie », regrette le président. Et on nous le promet : « Il y aura un avant et un après ». L'espoir renaît. La crainte aussi. Car, déjà, tout repart comme avant, de l'avant, et même pire qu'avant... L'après se mérite. L'après est un champ de bataille. L'après est un combat, contre les forces obscures qui ne renoncent pas. Durant les deux mois de confinement, François Ruffin, journaliste et député de la Somme, a animé sa radio-cuisine, « L'An 01 ». Il a reçu des milliers d'alertes, et beaucoup d'invités : des infirmières bien sûr, un ambulancier, des auxiliaires de vie, des caissières, un libraire, un cariste de chez Amazon, un ouvrier de chez Valeo, une patronne de bar-tabac, un routier à l'arrêt... Des intellectuels, également, pour penser ce moment. En reporter, il passe ici cette crise au scalpel, en dresse un récit vivant. Et, en député, il ouvre des voies pour l'après : sur l'économie, la santé, la démocratie, l'égalité...

    Ajouter au panier
    En stock

    1 autre édition :

  • être un chêne ; sous l'écorce de Quercus Nouv.

    Que diraient les arbres si on les écoutait ? A la suite de son premier livre «Et si on écoutait la nature ?» (Payot), Laurent Tillon s'attache aujourd'hui à raconter l'histoire d'un chêne pédonculé bien particulier de la forêt de Rambouillet. Alliant une sensibilité naturaliste développée depuis l'adolescence aux découvertes scientifiques les plus récentes, l'auteur est pour la première fois en mesure de réaliser la biographie de cet arbre majestueux en pleine force de l'âge. A travers la vie pleine de suspense et de rebondissements de ce chêne, c'est l'occasion de brosser, avec tendresse et humour, les portraits étonnants de toute une galerie d'êtres qui interagissent avec lui, du champignon invisible (mais néanmoins indispensable) au cerf et au loup en passant par le capricorne, le mulot et bien d'autres encore. Bien qu'en apparence parfaitement immobile, «Quercus» tisse des liens indéfectibles avec tous les habitants de la forêt. Prédation bien sûr, mais surtout coopération et alliances à tous les étages, du sous-sol à la canopée. Ayant dressé ses premières feuilles quelques décennies avant la Révolution française, dans un paysage de lande arborée difficilement imaginable aujourd'hui, «Quercus» raconte aussi un volet de l'histoire tumultueuse des hommes à travers leurs relations complexes et ambigües aux arbres. De la forêt royale vouée au seul divertissement de la cour jusqu'au souci du végétal qui irrigue maintenant des pans entiers de la société, Laurent Tillon évoque avec empathie l'émergence et l'évolution de la sensibilité au vivant.

  • Le bonheur est dans le village - 30 solutions qui viennent de nos campagnes Nouv.

    La ville n'étant plus synonyme de bonheur, l'eldorado serait-il dans nos villages ?
    Ce livre regroupe trente histoires de femmes et d'hommes qui sont la véritable richesse de notre beau pays. Ils ont développé des solutions concrètes aux problèmes de notre société, parfois toutes simples, et qui fonctionnent déjà. Mises bout à bout, elles dessinent un autre avenir et prouvent que nous pouvons tous, à notre échelle, être acteurs du changement.
    Ces personnages ont le plus souvent choisi de vivre en dehors des grandes métropoles mondialisées. Pourquoi ? Parce qu'il semblerait bien que l'espace, le temps et la nature retrouvés sont une condition de la liberté, de la coopération et de l'innovation sociale véritable.
    Ces parcours préparent le monde de demain. Ils redécouvrent nos territoires dans toute leur diversité et démontrent que l'esprit de village est un maillon indispensable à notre bien-être à tous.

  • Depuis la terrible expérience du confinement, les États comme les individus cherchent tous comment se déconfiner, en espérant revenir aussi vite que possible au « monde d'avant » grâce à une « reprise » aussi rapide que possible. Mais il y a une autre façon de tirer les leçons de cette épreuve, en tout cas pour le bénéfice de ceux que l'on pourrait appeler les terrestres. Ceux-là se doutent qu'ils ne se déconfineront pas, d'autant que la crise sanitaire s'encastre dans une autre crise bien plus grave, celle imposée par le Nouveau Régime Climatique. Si nous en étions capables, l'apprentissage du confinement serait une chance à saisir : celle de comprendre enfin où nous habitons, dans quelle terre nous allons pouvoir enfin nous envelopper - à défaut de nous développer à l'ancienne ! Où suis-je ? fait assez logiquement suite au livre précédent, Où atterrir ?Comment s'orienter en politique. Après avoir atterri, parfois violemment, il faut bien que les terrestres explorent le sol où ils vont désormais habiter et retrouvent le goût de la liberté et de l'émancipation mais autrement situées. Tel est l'objet de cet essai sous forme de courts chapitres dont chacun explore une figure possible de cette métaphysique du déconfinement à laquelle nous oblige l'étrange époque où nous vivons.

  • - la France va manquer d'eau !
    - les OGM sont dangereux !
    - le diesel pollue plus que l'essence !
    - la pollution atmosphérique provoque 48 000 décès par an !
    - La viande rouge est cancérigène !
    - ...
    Comment faire la part des choses entre des enjeux écologiques majeurs et des prophéties aussi catastrophistes que trop souvent infondées ?
    S'appuyant sur des exemples concrets, Jean de Kervasdoué montre à quel point la doxa verte voit tout en noir, de façon quasi dépressive, ce qui a pour conséquence de culpabiliser la société mais aussi de restreindre chaque jour un peu plus nos libertés.
    Pour convaincre, les écologistes, du moins les plus radicaux, en arrivant à déformer les faits. Ils inventent des graphiques annonçant la fin du monde au lieu de dénoncer les dangers immédiats - la surpêche, le traitement des déchets urbains, etc. En vérité, ces nouveaux gourous survoltés profitent de leur position médiatique pour imposer leurs croyances.
    Un essai provocateur, à contre-courant du prêt-à-penser de notre époque, qui nous aide à distinguer les vraies urgences.

empty