Langue française

  • Jean Kergrist nous raconte la vraie histoire du camp de Glomel, petite commune des Côtes d'Armor, qui abrite pendant neufs ans plusieurs centaines de bagnards, tous déserteurs de l'armée royale sous la restauration.
    Ils seront utilisés pour percer une impressionnante tranchée, profonde de 23 mètres, permettant ainsi aux bassins versants de l'Aulne et du Blavet de communiquer par le canal de Nantes à Brest.
    Le projet remonte à Vauban, la décision et le tracé à Napoléon.
    La dure vie des "bâtisseurs" de cet ouvrage d'art est fidèlement décrite grâce aux nombreux témoignages des acteurs de cette grande épopée, avec, pendant les "Trois Glorieuses", la plus grande évasion du siècle.
    Les 4 000 bagnards de Glomel auront déplacé autant de terre et de roche qu'il fallut pour la construction d'une grande pyramide d'Égypte.

empty